Mots clefs chiffre sur la bière

La bière, facteur de croissance économique ! 0

On accable plus souvent l’alcool, et donc la bière, de tous les maux de la société. Les gouvernements s’acharnent plutôt sur les campagnes publicitaires anti-consommation d’alcool que sur la lutte directe contre l’alcoolisme qui fait des ravages dans nos sociétés (à l’origine de 20 à 50% des cancers, meurtres, et accidents !). Mais saviez-vous que la bière est à l’origine de développements économiques, d’emplois, et de ressources financières non négligeables ?

Terminé les lois anti-alcools/bière, ou encore la prohibition, place à la libéralisation de la bière et ainsi à l’explosion de sa consommation ! Par exemple, en Chine, la consommation de bière était proche de 0 avant 1980 et dépasse désormais les 40 milliards de litres par an ! Le Brésil est, quant à lui, passé de 630 millions de litres par an en 1960 à 7,5 milliards de litres actuellement ! Deux exemples qui démontrent bien que la consommation de bière est en plein boom ces dix dernières années dans de très nombreux pays, et surtout dans les pays en développement ou « pauvres ».

Paradoxalement, la première région du monde à être la source d’investissements des géants brassicoles est l’Afrique ! Ainsi, Heineken a acheté deux brasseries à l’état d’Éthiopie pour la modique somme de 163 millions de dollars. Au Soudan, SABMiller a dopé son budget consacré au développement local de 15 millions de dollars (en plus des 37 millions initiaux) afin d’installer une brasserie à Juba.

Et ces développements ne rapportent pas qu’aux groupes brassicoles ! Les gouvernements locaux et la population environnante des brasseries verront également la couleur de l’argent et du travail ! Au Rwanda une bourse a même été fondée, et le premier acteur de ce nouveau marché boursier est une brasserie !

Toujours en Afrique, l’East African Breweries fut la toute première entreprise à atteindre le milliard de dollars de capitalisation boursière au Kenya ! Et tout cela a profité à l’état local qui a touché 44 millions de dollars d’impôts rien que sur les résultats de l’East African Breweries !

Si bien sûr l’amplitude de consommation est très forte entre pays riches (80L/an/hab pour les USA) et pays pauvres (5L/an/hab pour la Zambie), on constatera que dans chaque pays les brasseries sont une ressource financière non négligeable mais aussi un pôle économique dynamique qui fait vivre de nombreuses personnes tant la chaîne de production est longue (de l’agriculteur à l’entreprise qui met en bouteille en passant par les revendeurs et les transporteurs). L’implantation et le développement de la brasserie SABMiller à Juba qui va créer plus de 200 emplois et booster la demande locale de produits agricoles, sans oublier la source de revenus qu’elle sera (loyers, impôts, ventes, taxes…) en sont la preuve !

Grand succès pour Affligem ! 0

Affligem rencontre un tel succès que la capacité de production de sa brasserie Opwijk est arrivée à son seuil maximum. De ce fait, la groupe propriétaire de la marque Affligem est obligé de brasser le reste de la demande sur le site d’Alken.

Le porte-parole du groupe Alken-Maes nous explique cette situation :
« C’est très simple. Affligem marche exceptionnellement bien en France, et nous enregistrons aussi une croissance à deux chiffres en Espagne et en Italie. A Opwijk, nous pouvons brasser 200 000 hectolitres d’Affligem et cette capacité maximale a été entre-temps atteinte »

Aux consommateurs inquiets, le porte-parole affirme que « le brassage se fait sous la supervision du maître brasseur d’Opwijk, afin que la qualité reste garantie. »

Les salariés de la brasserie principale sont inquiets quant à leur avenir. En effet, il se pourrait que le groupe Alken-Maes décide de délocaliser la totalité de sa production sur le site d’Alken qui peut brasser 600 000 hectolitres.

AB InBev en petite forme. 0

Le numéro un mondial a vu son capital baisser de 8% depuis le début de l’année. Alors que dans le même temps Heineken et Carlsberg augmentent le leur de 11% et 7%.

La forte croissance de 2010 (+26%) avait mis la barre très haut, et l’objectif de cette année était de 17%, mais avec de tels résultats sur les premiers mois de l’année, le géant risque de revoir ses prévisions à la baisse.

Tout ceci peut s’expliquer par le chômage récurrent en Amérique du Nord qui fait baisser la consommation de bière, mais aussi par le climat instable d’Amérique du Sud qui freine lui aussi la consommation de mousses, et enfin l’Europe qui s’assagit devant son verre de bière.

Malgré cette baisse, AB Inbev reste largement le numéro 1 mondial, et demeure une valeur sûre sur les places boursières !

78 litres de bière par an pour les belges ! 0

Si en Belgique aussi la consommation de bière baisse, les « frites » restent dans le top 20 des consommateurs de bière !

En effet, les belges consomment 78 litres de bière par an et par habitant ! Un score qui permet à la Belgique de conserver sa 15ème place au classement mondial ! Néanmoins, il est nécessaire de souligner qu’il y a moins de 10 ans la Belgique était au 7ème rang mondial !

En effet, comme ailleurs dans le monde, la consommation de bière baisse. En 2010, la consommation de bière a baissé de 2,8% par rapport à 2009. Plus impressionnant, la consommation de bière, en Belgique, a chuté de plus de 30% !

Les cafés sont les principales victimes de ce bouleversement. Ainsi, en 2010, 5 bières sur 10 étaient consommées dans un bar/café contre 8 il y a 20 ans.

Malgré tout, les entreprises affichent une production record de 1,8 milliard de litres !

La bière futur produit de luxe ? 0

Pendant que notre Secrétaire d’état confond Voltaire et Zadig & Voltaire, la bière s’amorce comme un produit de plus en plus « classe » loin de l’image de l’homme en surpoids, mal sapé, et avachi devant sa télévision !

En effet, les producteurs de bière compensent la baisse de la consommation de bière en France par la création de produits de meilleure qualité. La bière devient donc de plus en plus spécialisée et s’apparente désormais à un produit de dégustation. On s’éloigne de la « bière d’entrée de gamme », best-seller d’il y a 15-20 ans ! Remplacera-t-elle un jour le vin ? Seul l’avenir nous le dira !

© 2008 Marchand de biere Tous droits réservés. Whisky, Rhum, Vodka Sublimez vos apéritifs avec de somptueux spiritueux Où trouver de bonnes bières ? Pompe à bière

Marchand de biere est propulsé par WordPress et FREEmium Thème.